[table] cellpadding="25" cellspacing="0" border="0" style="width: 100%; width: 100%; width: 100%"
|-
| [table] border="0" cellspacing="0" cellpadding="0" align="center" style="width: 100%; width: 100%; width: 100%"
|-
| From AbundantHope.net
OTHER CHANNELS
Transcender votre esprit physique et contacter votre âme
By Christ Michael
Apr 15, 2016 - 9:24:28 AM





TRANSCENDER VOTRE ESPRIT PHYSIQUE
ET CONTACTER VOTRE ÂME

Par Christ Michael TR JL Teaching Mission Piece

15 avril 2009

Traduction Mathias



MICHAEL : Bonsoir, mes chers enfants, c'est Michael. Ce soir, je voudrais aller plus loin dans
ce que l'Esprit-Mère et moi-même avons mentionné précédemment, et qui est la nature de la méditation que nous vous invitons à apporter dans vos vies. Quand le livre d'Urantia a été conçu et assemblé par de nombreuses différentes personnalités spirituelles venant de loin pour co-écrire le livre, nous étions conscients que vous aviez tant de traditions de différents types de méditations, que nous ne pensions pas qu'il était nécessaire que d'y éluder brièvement. Pourtant récemment nous avons décidé d'en faire un point principal dans nos leçons, pas tant pour ajouter un type de méditation à ceux que vous avez améliorés au fil des ans, mais pour souligner l’essence réfléchie de chacune d'elles.



Méditation dans l’immobilité


Ceci est un moyen d'introduire l'immobilité – pour certains, au premier abord, une apparente activité étrangère qui a souvent été exprimée comme un paradoxe ou une auto-contradiction, l'immobilité étant un non-faire par opposition à vos activités habituelles. Nous avons choisi d'éviter cette contradiction et l'appelons une activité, un faire précis, en particulier dans vos vies modernes réglementés fortement par le temps où vous prenez littéralement votre temps inventé comme une sorte de loi naturelle, comme si Mère Nature portait une montre. Vous pouvez devenir esclaves de ce genre de temps et nous vous rappelons que, en plus de ce temps mécanique, il y a également le temps organique. Mère Nature a un cœur qui bat, pas une montre. C'était sur ses cycles rythmiques que vous avez d'abord conçu la notion de mesure de cette dimension en mouvement, cette dimension du mouvement. Un des dons de la méditation est de prendre son temps hors du temps horloger pour sentir votre réalité organique.


Si ça vous aide à méditer, mes enfants, considérez-le comme un paiement d'un profond respect pour la dimension psychique de votre vie que vous négligez souvent – ou le considérez même avec dédain, comme si vous étiez déjà des êtres spirituels purs et avoir un corps était un frein à vos pensées élevées. Plutôt, en étant nettement conscient de votre réalité organique, par contre, vous pouvez grandir en appréciation d'être déjà une personnalité, un immuable, intemporel être étant directement créé par Dieu, capable d'être très distinct du réel, divinement évolué et vivant corps que vous possédez.


C'est en brisant l'identification inconsciente avec votre corps que vous pouvez avoir l'appréciation de celui-ci comme une possession, peut-être – je l'espère, quelque chose à respecter et à prendre soin. C'est votre corps et ses sens – milliseconde par milliseconde – qui vous donnent la conscience instantanée non seulement de lui-même, mais du monde entier avec qui il vous met en contact. Donc, comme vous méditez et sentez votre respiration, sentez les battements de votre cœur, vous pouvez revenir encore et encore à cette part de votre base – ce merveilleux véhicule qui vous a été donné gratuitement afin de le prendre en charge et d’en profiter.


Certains considèrent avec une ironie amère et profonde la douleur qu'ils ressentent, parce que sans cette information, la plupart des quelques rares individus jamais nés sans récepteurs de douleur en général vivaient de très courtes, terribles vies. C’est payant de respecter et comprendre la douleur de cette façon comme une source d'information qui est intrinsèquement difficile à ignorer. Rappelez-vous bien vos accidents d'enfance et réalisez quel cadeau nécessaire la douleur est de vous mettre dans l'attitude respectueuse correcte vers votre corps. Pensez à votre société médicale moderne qui offre constamment des analgésiques, une aubaine pour certains, mais qui, si mal utilisé, peut être une façon de supprimer les symptômes afin que vous puissiez continuer à faire la chose qui vous blesse. Il y a également une ligne mince mais très cruciale entre la compréhension de la douleur et l'acceptation de l'information qu'elle vous donne, et être masochiste, franchissant la ligne et penser que d'une certaine manière la douleur est à rechercher. Une forme extrême de ceci est l'ascétisme, la notion erronée qu'il y a la gloire spirituelle ou une récompense dans la douleur seule.



Transcender votre corps/esprit en gardant le contact avec eux


Une activité mentale que nous vous donnons pour commencer votre méditation et réaliser un calme plus profond est la technique de compter vos respirations d'un à dix comme une sorte d'ancre sur le plan physique, une façon de rester avec votre corps car votre esprit a tendance à errer et le laisser, ignorant, comme cela peut être votre habitude normale. De rester en permanence conscient de votre corps tout en restant calme est tout un défi. Alors commencez avec une dizaine de minutes à peu près. C'est un autre défi de regarder si étroitement votre souffle sans le toucher, mais quelque chose à expérimenter – votre corps respirant par lui-même. Vous apprendrez à observer la puissance ineffable et la présence de la vie – la votre – sans la déranger.


Cela nous amène à la question de l'esprit et ce que vous ressentez de lui dans votre méditation. Tout comme vous acquérez lentement une capacité à briser l'identification inconsciente avec votre corps de sorte que vous pouvez l'amener en considération consciente et en santé, de même vous pouvez évoluer dans la capacité d'arrêter l'association directe avec vos schémas de pensée habituels. Ceci est la puissance de votre personnalité pour observer même les pensées qui vont et viennent dans votre esprit. Certains appellent cela la pratique du détachement, et il est généralement difficile pour le débutant dont l'esprit est grouillant de toutes sortes de pensées et d'impulsions. Voilà pourquoi même quelques minutes de méditation peuvent sembler à première vue comme une éternité parce qu'ils sont si immédiatement remplis d'une telle tempête de pensée non ancrée à n’importe quelle activité physique.


Dès que vous vous asseyez pour être calme et vous brisez le lien de la pensée avec une certaine activité physique, tout à coup vos pensées, privées de cet ancrage physique, peuvent devenir sauvages. Puisque votre perception intérieure du temps est, au premier abord, si directement liée à votre pensée, vous pouvez sentir que quelques longues minutes se sont écoulées; toute votre méditation de vingt minutes est enfin terminée. Ensuite vous vérifiez votre montre et trouvez que ça fait seulement cinq minutes et les quinze minutes restantes semblent comme une éternité angoissante à supporter. Alors oui, l'Esprit-Mère et moi-même le savons bien, mes enfants, par quoi vous passez dans vos premières tentatives d'être mentalement calme et profond.


Beaucoup essaient simplement de tenir leur esprit vide. Ils se concentrent sur penser à rien, mais cela n’est qu’un autre type de travail intense qui ne fonctionne pas pour longtemps. Vous devez arriver à la capacité subtile de laisser votre esprit devenir calme de lui-même, et cela vous le faites par, encore une fois, comme votre respiration, simplement en observant sans déranger. Chaque pensée ou impulsion ou émotion est observée sans agir à ce sujet, en particulier avec aucun jugement intérieur. Laissez-les se produire. Ensuite laissez-les aller: quelles qu'elles soient. Vous commencez à identifier de plus en plus avec la conscience pure, et cette attitude, mes enfants, est quelque chose que vous cultivez naturellement.


Cette attitude de détachement à l’égard des pensées que vous pensez normalement comme de vous-mêmes – cela est où vous commencez à briser ces identifications limitantes par tout ce que vous avez été jusqu'à présent, afin de devenir plus présent et créatif. Vous commencez à voir votre ego/activité normal et conscient en tant que manière évolutive afin de continuer à être conscient de qui vous êtes et avez été: vous comme un objet à vous-mêmes. C'est un grand mode de conscience dans lequel vous évoluez comme un outil interne – ce sens de vous-mêmes, mais son conditionnement particulier est aussi un produit de la culture et de la famille dans laquelle vous avez été élevés.

Les gens dans différentes cultures et vies familiales ont des formes différentes d’ego – des manières que l'on leur a enseigné de se considérer eux-mêmes et les autres êtres humains.
Parallèlement à cette prise de conscience croissante, et en fonction de celle-ci, quelque chose commence à émerger qui est simplement appelé le moment présent. Ceci est votre véritable maison spirituelle. Seulement en éprouvant personnellement sa liberté, vous pouvez comprendre alors, ironiquement, que ça c'est la réalité dans laquelle tout ce passé que vous vous sentiez être – que vous avez défendu si fortement, et tous ces plans futurs que vous devez vraiment prévoir, ne sont pas détruits si vous vous détendez de leur emprise dans ce présent émergent.


Ceci est une chose terrible – ce laisser aller de la certitude apparente de qui vous avez toujours ressenti être, et toutes les notions de qui vous voulez devenir – de ressentir qui et ce que vous êtes, comme s’il n'y avait pas de haut ou de bas à cela. Il faut beaucoup de courage et vous ne pouvez le faire qu'un peu à la fois. Nous avons comparé une fois cette capacité de sentir une présence toujours plus créative et décisive de soi-même à commencer de jouer un instrument de musique. Il faut beaucoup de détermination et de courage et, dans le cas de la méditation, de la vraie foi pour continuer à contribuer à cette activité étrange que vous avez apporté dans votre vie. Voilà pourquoi, dans un premier temps, la méditation calme peut être vécue comme un si intense non-faire. Dans ce sens, mes chers enfants, vous payez certainement ce qu’il faut et gagnez une sorte de liberté. C'est aussi la raison pour laquelle tant de vos traditions religieuses comprennent remercier tous ceux qui sont venus avant et ont légué cette activité étrange. Être toujours très conscient – simplement vous sentir vivant – payer respect à ce cadeau ultime de Dieu juste comme il est à l'état pur: et ainsi vous êtes assis et vous ne tenez pas en place et vous vous demandez: suis-je éclairé enfin? Quelle heure est-il? Combien de temps s'est-il passé depuis que j'ai senti mon dernier souffle? Quels sont ces énormes cercles je vois tourner sans mon esprit? Qui suis-je? Est-ce vraiment nécessaire?


L'esprit humain a été comparé à un cheval sauvage qui prend beaucoup à être domestiqué, mais cet apprivoisement ne peut être fait qu'avec amour, considération et respect, avec l'espoir et la foi dans la réalisation de quelque chose au-delà de la pensée qui ne peut être saisi, et encore moins parfaitement articulée. Mais il peut être vécu. Et la méditation ajoute non seulement ces moments de réflexion à votre âme, cette présence vivante peut effectivement être une porte vers votre âme. Ici dans cette conscience sans cesse croissante de juste être vivant, vous pouvez revivre des moments dans votre âme parce que vous ne les saisissez pas comme un souvenir particulier. Vous avez tous connu ces merveilleux moments de réalisation, d'illumination, qui semblent tous si bref dès que vous essayez de les capturer. Il semble un miracle comment elles peuvent être complètes et émouvantes, et vous devez trouver un moyen de les laisser. Voici comment vous pouvez savoir en une rêverie profonde que votre âme est là, et que c'est une création spirituelle, loin, bien au-delà de votre capacité à imaginer ou à vous rappeler vous-mêmes.



Contacter votre âme

Ici dans votre profond silence ces transcriptions spirituelles de moments de votre vie viennent à vous en tant que touches d'intemporalité juste à la façon qu’elles sont senties. Ainsi alors que d'une manière l'immobilité est comme d'autres activités, par exemple certains passe-temps aimés, tel un exercice de votre volonté, quelque chose que vous choisissez de créer qui a sa propre continuité dans votre vie au jour le jour, elle est contre-distincte des habitudes qui sont caractérisées comme intrinsèquement des répétitions inconscientes. Au contraire, ce sont les moyens de rompre avec les façons habituelles, les réflexes irréfléchis et sans réflexe de faire les choses. C'est l'agrandissement d'une conscience vivante du maintenant, l'éternel maintenant qui est votre vraie maison. C'est entrer en contact avec l'esprit créatif qui est aussi votre possession. Cela devient une occasion de créer dans la plus haute conscience qui n'est pas strictement lié par le passé.


Ceci est l'endroit où vous vous redécouvrez à nouveau. Ceci est également là que vous avez un certain choix, certains disent en réinventant vous-mêmes, car il faut toute cette volonté, en premier pour démarrer, puis de continuer à faire cette chose étrange. En fin de compte, mes enfants, cela n'est rien que l’Esprit-Mère ni moi, ni personne d'autre, peut vous prouver dans la mesure où ce sont des moments de découverte de soi. Nous ne pouvons que vous taquiner afin que vous fassiez un essai. L'expérience sera unique pour chacun de vous et, comme nous l'avons mentionné précédemment, il y aura un grand quotient de ce que vous ressentez dans le silence qui restera affable au-delà de votre capacité à saisir, ou même partager avec les autres; mais néanmoins réel.


Cette réalité ineffable est ce que vous partagez avec Dieu et est votre lien le plus vrai avec Lui et Sa présence en vous. Ceci est la manière, le moyen par lesquels vous établissez une relation avec le Moniteur du Mystère en vous. Ici dans ce gonflant, bourgeonnant sens du maintenant vous devenez de plus en plus immobiles et clairs de toutes vos préoccupations venant du passé, de tous vos soucis concernant l'avenir. C'est dans cette clarté croissante vous pouvez distinguer son don toujours présent d'idées et d'idéaux discrets. Encore une fois: Je ne peux pas anticiper ce que ce sera pour chacun d'entre vous car cela est vraiment entre vous et notre Père, car ici vous vous trouvez vraiment.


Une fois que vous avez commencé à éprouver cette certitude si subtile mais augmentant encore de votre vraie réalité, vous verrez qu’elle est en effet vraiment tenace. Ce détachement d’un constant lâcher prise de soi-même, cet oubli de soi qui est une seule et même avec l'ouverture d'esprit, commence à coller à vous de plus en plus dans la journée. Votre âme commence à apparaître toute seule, parfois comme réflexion ironique sur ce que vous faites.


Alors n'ayez pas peur de cela, mes enfants, même si cela va défier et briser votre habituelle
identification avec un tel ou tel groupe, un tel ou tel ensemble de valeurs. Initialement cela semble détruire la sécurité dont vous avez toujours pensé être la vôtre, mais vous trouverez que pour chaque iota de vous que vous oubliez, vous serez récompensé dix fois ou même une centaine de fois avec un vrai monde vivant qui était caché à vous avant. Car c'est comme cela que vous grandissez. C'est comme ça que vous surmontez tous vos préjugés immatures, comment vous voyez à travers tous les écrans de généralités et de conditionnement culturel, comment vous trouvez le courage de vous ouvrir à l'abîme béant d’une future ouverture à vos pieds – votre vraie condition humaine.



Sécurité réelle


Car cela c’est votre seule vraie sécurité. C'est votre soi spirituel, possédant la conscience pure
où tout le reste a lieu. Toute perception est une question de contraste et c'est seulement en brisant l'identification – l'habituation inconsciente des choses – que vous pouvez vous rendre compte de la mesure dans laquelle elles sont, ou ne le sont pas, une partie de vous. Réalisez que pendant que vous retirez vos préjugés apparemment nécessaires de qui ou quoi la réalité est censée être, vous avez la possibilité de découvrir de plus en plus ce qu'elle est en soi. Vous pourriez faire la découverte étonnante que non seulement pas deux personnes sont identiques, mais que ne le sont non plus deux choses. Cela devient la marque sûre de la créativité de Dieu, quelque chose qui peut être une merveille constante.


Donc, je ne peux que vous taquiner à venir dedans: l'eau est bonne. Ceci est la vraie nature de l'Esprit-Mère et de moi. Ce royaume d'un éternel maintenant est ce que nous et toute la communauté spirituelle habitons. Voici où vous nous trouvez. Voici où vous pouvez vraiment expérimentez l'intégralité de votre être moment par moment. Bienvenue à la maison.
------------------------------

Si vous avez des questions ou des commentaires ce soir, c'est aussi d'où ils viennent.


Étudiant: Merci, Père Michael, pour les idées et l'encouragement à la méditation et l'immobilité. Mais je ne comprends toujours pas. Je ne sais même pas si cela est disponible pour la compréhension, mais je me réjouis de vous rencontrer toi et Mère et mon Fragment Père en méditation.

L'intérieur et l'extérieur de l'expérience


MICHAEL: Oui, mon fils, encore une fois, plutôt ironiquement, tu saisis l'essence insaisissable de ça: ce n’est vraiment rien que vous pouvez comprendre de l'extérieur. Voilà pourquoi ce soir, j’ai voulu remplir mes engagements à l’égard de ce qu’une étrange, étrange chose est pour tant de gens qui ont encore à l'essayer. Comme je l'ai dit, c'est pourquoi que dans certaines de vos traditions religieuses des gens donnent grâce que cette activité a été transmise d'une génération à l'autre.


D'une certaine façon, ce n'est pas si étrange car cela se passe dans de brefs moments tout au long de votre journée. Chaque fois que vous vous sentez un peu collé et perplexe vous avez une petite mini-méditation d'arrêt jusqu'à ce qu'une pensée vienne à vous montrer de quoi faire ensuite. La méditation ne fait que délibérément prolonger ces instants. Alors quand vous vous asseyez pour la première fois à méditer, nous vous suggérons de le faire pendant une certaine période.


De cette façon, vous ne l'associez pas incorrectement dès le départ avec un résultat spécifique. C'est un peu comme cette transmission. C'est entrer dans un domaine dans lequel vous ne pouvez pas anticiper pleinement ce qui va se passer ensuite, et c'est sa valeur. Vous êtes assis pour ouvrir votre esprit du mieux que vous pouvez et pour suspendre votre besoin de contrôler ce qui se passe après. En général, au début, c'est très occupé là-dedans; ou devrais-je dire – « ici-dedans ».


L'immobilité profonde ne s’installe que progressivement, mais elle peut devenir une nouvelle continuité, un lien fort dans votre vie, un moyen de réaliser une expérience de cet éternel maintenant qui, sans l'expérience de celui-ci, mon fils, est tout à fait impossible d'imaginer. Alors oui, je dois dire qu'il y a sans aucun doute un intérieur et un extérieur à la méditation. Comme tant d'autres choses dans la vie, c'est son propre type particulier d'expérience et il y'a ceux qui l'ont connu et ceux qui ne l'ont pas connu. Ce n’est pas une faute que vous ne pouvez pas encore le saisir pleinement. C'est l'exigence de la foi – de l'essayer, puis persévérer. Il suffit de vous demander si vous pouvez voir même la possibilité de vous découvrir toujours plus profond et plus réel. En tant que tel c'est un précurseur de la prochaine étape de votre vie à venir. C'est vous ouvrir à votre être Morontiel, cette combinaison très expressive de pur esprit et de votre propre vie physique / mentale. C'est quelque chose que vous devez acquérir, tout comme votre âme. Donc faîtes un essai.

Etudiant: Je vais le faire. Pendant que vous parliez, je pouvais reconnaître que beaucoup de la résistance que j'ai à être assis et faire tout cela est une peur de perdre le contrôle. J’ai besoin de voir ce qui va se passer ensuite, et cela semble être important, mais pas aussi important que par le passé.


MICHAEL: Je pense, mon fils, tu commences à reconnaître comment ton besoin de contrôle peut être une grande limitation.


Étudiant: Ça l'est en effet.


MICHAEL: Vous avez besoin de découvrir comment le royaume de l'esprit est le domaine d’une créativité spontanée, et la vraie créativité est exactement ce que vous ne pouvez pas toujours anticiper. C'est ce qui ne suit pas nécessairement ce qui est venu avant elle.


Étudiant: Oui. Merci, Père Michael.


MICHAEL: Tu es le bienvenu, mon fils. Je ne veux pas te pousser dans un coin ici – (Michael et l'étudiant rient) – car cela ne fonctionne pas non plus.


Etudiant: Je ne me sens pas comme si j’étais dans un coin.


MICHAEL: Bien. C'est juste quelque chose que tu as à choisir de faire et à persévérer avec pendant un certain temps pour lui donner une vraie chance. Parfois cela aide à méditer dans un groupe, car c’est une véritable activité spirituelle des églises ou des groupes religieux.


Étudiant: Eh bien, je suis dans un programme en douze étapes qui suggère une demi-heure de silence chaque jour. Donc c'est parfait.


MICHAEL: Je me réjouis de t’y rencontrer. J'espère que tu trouves juste un peu plus de ma paix.


Étudiant: Oui, je me réjouis de vous rencontrer là aussi. Merci beaucoup.


Étudiant: Oui, Michael, une pensée m’est venue juste pendant que vous parliez de si je renonçais à l'incertitude. La raison pour laquelle il y a de l'inquiétude à propos de l'incertitude c’est parce que nous sommes pris dans le sens de dualité, dans laquelle quelque chose de mauvais va se passer si je prends une mauvaise décision, ou si je ne fais rien par peur. Mais c'est comme ce que vous avez dit à propos de l'immobilité. Il s’agit tout simplement de laisser aller, de lâcher prise du contrôle du résultat, et de méditer sans essayer de saisir quoi que ce soit pour faire quelque chose, ou essayer d'obtenir une certaine attitude.


En faisant ça, la crainte qui vient avec l'incertitude se dissipe. Nous nous permettons de lâcher l'anticipation, proclamant, dans un sens, qu’en fait, nous nous ouvrons à ce qui est bénéfique pour nous. Comme je le dis à ma fille et à d'autres personnes, la vie est toujours pour vous, jamais contre vous. Mais il faut un saut de foi pour nous laisser lâcher anxieusement l'anticipation, sachant que nous sommes pris en charge de manière entièrement positive au-delà de la dualité.


La raison pour laquelle il y a l'anxiété ou l'incertitude c’est parce que je ne sais pas ce qui va se passer dans le moment suivant. Il y a le jeu entre le bien et le mal – ce genre de chose, mais si je laisse moi-même me reposer et être calme dans ce moment d'incertitude, alors je suis ouvert à ce qui est plus avantageux pour la croissance de mon âme. C’est donc quelque chose qui m'est venu pendant que vous parliez.


MICHAEL: Très bien, mon fils. Comme tu es de plus en plus en mesure de te brancher à la volonté de Dieu, pour toi, tu t’adaptes simultanément à Sa créativité. Sa volonté est l'expression de Sa créativité, et de Sa plus grande vision, c’est littéralement ce qui est le plus avantageux pour toi. Pourtant, tu ne peux manifester cela dans ta vie qu’en étant plus créatif toi-même, comme sortir des motifs répétitifs et irréfléchis dans lesquels tu vis habituellement. Ce n’est donc pas que la préoccupation au sujet de mauvaises choses qui t’arrivent est irréelle. Tu
es entouré par mille et un exemples de mauvaises choses qui se passent vraiment aux gens. Tu
as juste besoin de prendre une pause profonde de l'inquiétude pour sentir ton soi vraiment invulnérable.



Manifester la volonté de Dieu pour vous


Ceci est potentiellement imminent pour vous. Vous avez justement à prévoir l'avenir. Vous
devez considérer les choses avec votre potentiel de perspicacité donné par Dieu conduisant à la prévoyance de sorte que vous ne soyez pas toujours à la traîne et tout simplement à réagir à des choses trop tard. Vous devez considérer tout cela. Mais vous avez également besoin de prendre une pause et de revenir à votre base de vraie sécurité spirituelle qui fait, certes, transcender cette vie avec toutes les douleurs et les mauvaises choses qu'elle contient pour tant de gens. Si vous voulez, la lutte entre le bien et le mal est réelle d'un moment à l'autre; vous avez vraiment à traiter cela de manière décisive. Mais d'être en mesure de prendre une pause et de s'élever au-dessus d’elle pour entrer en contact avec votre propre créativité est aussi la meilleure façon de traiter avec elle. Parfois cela est exprimé par la puissance potentielle dans cet éternel maintenant que vous pouvez sentir de plus en plus.


Ceci est la base de la maison de votre soi particulier, de cette prise de conscience unique que vous êtes. Vous pouvez avoir un grand sens de cela, et avec cette sécurité vous allez ensuite dans le monde et êtes capables de manifester une générosité d'esprit, une acceptation et un pardon, à commençant par vous-mêmes avant de pouvoir être cela pour les autres. Quel merveilleux cadeau à donner à vous-mêmes et à eux. Quel grand partage créatif qu’est l'essence de la bienfaisance de Dieu envers vous deux que vous méritez en effet. En ce sens c'est certainement un fait, une activité, même si elle peut être une suspension très consciente de tout le reste.

Étudiant: Alors quand on éprouve le silence c'est un genre comme le nec plus ultra en humilité parce que vous vous mettez de côté pour être ouvert à Dieu.


MICHAEL: Très bien, mon fils. L'humilité est ce sentiment que vous obtenez lorsque vous êtes confronté à quelque chose d'énorme.


Étudiant: Alors quand vous faites face à quelque chose d'énorme, vous vous voyez juste vous-mêmes, et l'idée de générosité est qu’elle n’est pas imaginée, qu’est naturelle. Il y a une différence. Elle n'est même pas pensée – elle est. Donc, je remarque la différence entre les deux.


Humilité


MICHAEL: Il est vrai, mon fils, dans cet état, vous pouvez avoir une idée de l'énormité de votre propre âme. Mais ce que je pense de l'humilité c’est d'être conscient de l'énormité de tout ce qui n'est pas vous. Cela peut être très effrayant au début si vous ne disposez pas d'un sentiment parallèle qui n'est pas intrinsèquement hostile, que la vie elle-même – comme vous dites – est certainement pour vous. J'ai une fois utilisé l'exemple d'être sur une plage à regarder l'océan avec un sentiment de crainte de tout ce qui est là-bas. C'est l'énormité de la création de Dieu qui n'est pas vous. À ce moment, on peut se sentir humilié d'être juste un tout petit point, ou vous pouvez sentir une humilité reconnaissante d’être en mesure de percevoir si ce n’est qu’un peu de la façon dont il est énorme. Ce sont deux attitudes distinctes.


Étudiant: C'est drôle. Je peux le comprendre quand je sens et vois l'énormité de tout ce cosmos, et Dieu. Je ne peux pas le voir exactement mais je peux le sentir; je peux me sentir en sécurité dans cela; je peux me sentir à la maison à cet égard. Je peux sentir que je suis pris en charge. Je ne me vois pas comme un simple petit point. Je me vois comme une partie de l'ensemble de cette grande matrice d'interconnexion. Je ne me vois pas comme en dehors, mais comme partie de tous cela. En ce sens, je le suis – parce qu'il y a tellement plus que je ne peux même pas le percevoir ou comprendre. Donc je me sens plus à l'aise dans cette compréhension et cette prise de conscience.


MICHAEL: Là, mon fils – tu es juste allé au-delà de la dualité. (Michael rit) Tu ne te sens plus en dehors de tout, et ça c'est la gloire de l'humilité.


Étudiant: Ouais, chums, eh bien – je vous remercie. Il y a tellement de choses dans l'instant, dans l'éternel présent, qu'il n'y a pas d'incertitude ici.


MICHAEL: Votre livre d'Urantia fait une distinction entre la certitude et la sécurité à peu près dans une question de niveaux, si vous voulez. Il parle d'une incertitude merveilleuse dans le besoin sans fin de découvrir ce que le voyage sans fin de l'aventure est. Pourtant, peu importe la taille que cette incertitude prend, ou dans quelle mesure se développe votre contact et votre appréciation de tous les autres, il y a cette sécurité spirituelle intérieure de savoir que vous n'êtes pas séparés d'eux. Au-delà de ça, c'est la prise de conscience ineffable que vous êtes! – Et en cela vous participez, vous vous sentez un avec le JE SUIS, car vous aussi vous pouvez dire ceci: Je suis!


Etudiant: Je suis!


MICHAEL: Et là, vous trouvez ma paix. (Je vous remercie)


Étudiante: Bonsoir Michael. Je veux juste vous remercier pour une si belle, aimante explication. Je ne possède pas les mots pour le décrire, et mon sentiment, sauf que j'apprécie vraiment, profondément tout ce que vous nous avez donné – venir ici et vivre une vie ici sur terre, et donner si profondément de vous-mêmes.


MICHAEL: Je te remercie, ma fille. C'était en effet magnifique, mais, en étant humain, pas toujours au même moment. (Vrai) Mais sans cette souffrance je ne pouvais pas vraiment avoir été l'un d'entre vous.


Étudiante, avec beaucoup d'émotion: Merci.


Vous oublier pour vous retrouver à nouveau


MICHAEL: Alors ce soir, ma fille, je voulais vous montrer la porte par laquelle vous pouvez aussi entrer et vivre votre vie comme j'ai vécu la mienne. C'est ironique que le détachement de la méditation – qui semble à l'âme excessivement passionnée une sorte de mort ou de renoncement – est en fait la clé qui vous donne votre vie, par une conscience plus profonde de celle-ci, comme un cadeau, comme une possession. Une fois que vous ne vous identifiez plus uniquement avec votre ego – qui vous avez vous-mêmes ressenti d'être jusqu'à présent, la vie est une évidente réalité transcendante de vous oublier vous-mêmes pour vous redécouvrir de nouveau, encore et encore. Donc, vous êtes vraiment les deux. Pour vous, vous êtes votre ego – qui vous vous sentez être, mais aussi une insaisissable, unique prise de conscience personnelle.


Vous avez également une âme que vous ne pouvez pas encore même commencer à concevoir. Mais vous le pourrez un jour quand vous vous joindrez à son co-auteur, un fragment individualisé de Dieu. Réfléchissez quelle gloire c'est que vous pouvez savoir tant de ça maintenant – si vous le souhaitez et êtes prêts à payer le prix étrange d'une méditation déterminée. Nous remercions notre Père qu'il a de telles surprises pour nous – pour chatouiller nos âmes d'une telle joie. Et je te remercie, ma fille. Je vous remercie que nous pouvons partager ce qui est tant au-delà de ces mots. Nous vous remercions de sentir et partager ma paix avec moi, et avec nous tous ici.


Mes enfants: nous portons ces moments avec nous dans le monde – même menaçant, cependant inimitable il peut vraiment être. Cela aussi faisait partie de mon expérience ici – d'accepter la crucifixion me menaçant, d’être confiant que: Je suis ! – et Je vais survivre! Je vais même aller à connaître mon Père face à face un jour. Ainsi c’était pour moi, et ainsi ça peut donc être pour vous. Vous avez ma parole à ce sujet. Vraiment: soyez dans ma paix.


Bonsoir.


Par Christ Michael
TR JL Mission d'Enseignement
http://abundanthope.net/pages/Educat...SOUL-Pdf.shtml

Cette pièce est placée sous la protection du droit d'auteur de http://www.abundanthope.net , Il peut être placé n'importe où sur le web tant qu’il n'est modifié d’aucune façon et qu’un lien vers ce site soit donné. Il est préférable que vous placiez toute la pièce, et si ce n’est pas possible de le faire, vous devez indiquer que le reste de celui-ci se trouve au lien. Merci. Candace.



© Copyright by AbundantHope.net all rights reserved

|-
[/table]


|-
[/table]